Bande dessinée

Barouf

Ayant tourné, pour un temps, la page du journalisme, #3 et #9 avaient envie de s’inventer façonneurs de mondes. Mais nous sommes de ceux qui rêvent grand ! Il fallait des montagnes infranchissables, des plaines encombrées de moutons idiots, et des châteaux où enfermer trésors fabuleux et princesses languissantes ; il va sans dire qu’à nos yeux, une bonne princesse ne se conçoit pas sans le dragon qui va la dévorer. Bref, pour rêver grand, il nous fallait une débauche insensée d’effets beaucoup trop spéciaux pour la télévision. Aussi nous sommes nous mis à la bande dessinée en tant que scénaristes, aidés pour l’occasion des pinceaux d’un immense Monsieur nommé Matthieu Guéritte. Voici des extraits de Barouf, parue le 13 octobre 2016 chez Monsieur Popcorn.

 

 

Le Marcheur

Il ne faudrait pas croire que nous sommes des gens pas sérieux (surtout pas, non). Quand l’heure est grave, quand Paco Rabanne nous annonce quelque apocalypse imminente, nous savons parler de choses profondes, de l’amour, de la tristesse ou de la solitude. Le Marcheur est né du cerveau de #3, et de la nécessité d’écrire suite à une expérience douloureuse (il en sourit presque aujourd’hui, rassurez-vous). Ce roman graphique, inexorablement voué à être un succès populaire, vous contera l’étrange et intime parcours pédestre d’un jeune homme en reconstruction, perdu entre rêve et réalité dans un décor en perpétuelle transformation. Un conte pour adulte mis en image par Adeline Marchal, illustratrice de talent connue pour son attrait pour les… renards. Les renards, oui. Les renards.